Go to Top

Littérature ibérique : où sont les femmes ?

Isabel Alba, Alicia Giménez Bartlett, Lucía Etxebarria, Belén Gopegui et Sara Mesa. Parmi 33 auteurs ibériques invités, seulement cinq femmes. Que représentent les auteurs féminins dans la littérature espagnole ?

Lucía Etxebarria ne manque pas de chiffres pour parler du sexisme en Espagne : les femmes représentent 56 % de la population mais seulement 18 % des publications. L’Académie royale espagnole, dont le rôle est de normaliser la langue espagnole, compte une centaine d’hommes pour six femmes. Ce décalage, nous le retrouvons sur la Comédie du Livre, où les auteures sont en très nette minorité !

Pourtant, les femmes sont bien présentes dans la littérature espagnole. « Elles sont là et elles ont du talent, assure Sophie Savary », agent littéraire pour vingt auteurs espagnols.

Difficile de s’imposer. Lucía Etxebarria en a fait l’amère expérience. « Les premiers articles qui sont sortis sur mes livres ne parlaient que de ma beauté. Ce n’est jamais arrivé en France. En Espagne, ce fut très difficile. Je vais être très franche : je n’ai jamais couché avec un écrivain ou un critique et ils me l’ont fait payer. Certains journalistes auxquels j’ai dit « Non » ont écrit des horreurs sur moi en représailles. » L’auteur de Amour, Prozac et autre curiosités a une vision très pessimiste de la situation des femmes dans la littérature espagnole.

, , , , ,

Laisser un commentaire

Afficher
Masquer