Go to Top

Le journal de bord de Jean-Yves, autrement capable

our celles et ceux qui ne le connaissent pas, Jean-Yves est ce que l’on appelle un "grand traumatisé", cloué sur son fauteuil. privé de parole, il ne peut s’exprimer qu’avec un doigt sur un clavier, à l’aide d’une facilitatrice ; ce que l’on appelle la "Communication Profonde Accompagnée". Cela ne l’empêche nullement de visiter d’autres mondes, sur d’autres plans de conscience, sans quitter "physiquement" son fauteuil et de nous partager les enseignements reçus lors de ses explorations…

mon expérimentation de cette merveilleuse technique de suppléance de la parole est à imprimer, à traduire en plusieurs langues, à essaimer avec amour telles des graines emmenées par le vent, la traversée des océans est possible.
Le Journal de bord de Jean-Yves
Accueillir mes pensées, mes paroles, mes rencontres multiples comme un rêve ou une réalité, comme une fiction ou une histoire réelle, peu importe si je suis "cru" ou "cuit", si vous me considérez toujours "légume" ou "bidimensionnel"…
Le Journal de bord de Jean-Yves
Moi Jean-Yves, je raconte dans ce livre une histoire : mon histoire retranscrite de ma chère maman, fidèle dame de compagnie, qui prend soin de moi depuis ma naissance et a doublé ses intuitions, est restée optimiste et confiante depuis mon accident.
Le Journal de bord de Jean-Yves
Oui, à l’intérieur de mon corps j’ai conservé mes facultés mentales, je peux toujours lire, voir, ressentir les événements. Mon histoire peut également être malheureusement la vôtre si par inadvertance votre ski s’enfonce dans une crevasse, si un bolide vous percute, si vous sombrez dans un état dit végétatif.
Le Journal de bord de Jean-Yves
Je souhaite que mes écrits offrent un regard de tendresse, une nouvelle façon de comprendre, de nous comprendre, de nous estimer à notre valeur réelle, je souhaite que ce livre soit offert en cadeau aux personnes qui œuvrent auprès d’êtres privés de parole comme moi. Vous pouvez tous apprendre cette technique de communication, il suffit d’ouvrir son cœur et d’accepter que nous, les êtres mutiques, soyons autrement capables. Ma vie est devenue très agréable, sereine, détendue, depuis que j’ai le privilège de m’exprimer.
Le Journal de bord de Jean-Yves
Je souhaite qu’il en soit de même pour tous mes amis emmurés dans leur silence, merci.

 

source : https://www.energie-sante.net/esl/?p=367

, , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Afficher
Masquer